En vertu de l’adage on ne peut pas agir sur ce qu’on ne peut pas mesurer, la mesure de l’impact d’une action entreprise ou d’une décision prise est essentielle.

N’oublions pas cependant les mots de William Bruce Cameron :

« Tout ce qui peut être compté ne compte pas forcément. Tout ce qui compte ne peut être toujours compté. »

Parfois, les contraintes de temps amènent à employer des mesures d’impact vagues et inefficaces, qui n’aident pas à comprendre correctement les retombées.
  • montants récoltés,
  • croissance du nombre de participants,
  • nombre de projets soutenus et,
  • autres critères font souvent office d’indicateurs de réussite,

…. mais de telles statistiques posent problème.
 
Par exemple, les participants d’une plate-forme sont souvent « inactifs » : ils s’inscrivent, mais n’utilisent pas la plate-forme par la suite.

Il est nécessaire de déterminer ce qui doit être mesuré et ce qui ne doit pas l’être.
 
Si la mesure s’avère indispensable, elle doit s’axer sur les changements concrets dont on connaît l’origine.

On peut par exemple demander :

  • quelles réglementations ont changé suite aux activités des plates-formes,
  • quels résultats ont été obtenus grâce aux partages d’expériences ou échanges de bonne spratiques
  • quels projets ont été réalisés et avec quels bénéfices potentiels ?

C’est une nouvelle fois la qualité du questionnement qui permet d’axer les indicateurs sur une meilleure compréhension:

  • non seulement de la façon dont sont abordées les pratiques
  • mais aussi du rôle des plates-formes dans ce processus.(L’innovation numérique managériale -INM- permet l’installation d’un mode de management conversationnel)

Se poser les bonnes questions pour produire les bons outils de mesure et ainsi éviter :

  • de tomber dans la banalité
  • de fourvoyer dans la production d’outils de mesure a minima inutiles et parfois même contre productifs

Succeed Together® se veut au cœur de l’innovation numérique managériale.
 

N’attendez plus, contactez-nous ! L’ équipe Succeed Together®